13 objets inusités retrouvés dans les centres de tri. Le #3 ne fait absolument aucun sens !

Les centres de tri sont au cœur de notre écosystème de recyclage du Québec. Leur mission : recevoir, trier et vendre à des recycleurs les contenants, emballages, imprimés et journaux faits de plastique, papier, carton, verre et métal. 

Les lignes de tri du Québec reçoivent le contenu des bacs de récupération de plus de 8 millions de Québécois.es et de milliers de commerçants. Ils trient annuellement environ 1 million de tonnes de matières. Pour gérer ces quantités renversantes, les centres de tri et leurs employés doivent maintenir une cadence de travail ultra rapide et sont vulnérables à ce qu’on met dans le nos bacs. Sans le savoir, tu as peut-être déjà mis un objet dangereux à la récupération ! Voici 6 objets nuisibles et 7 objets carrément invraisemblables retrouvés sur les lignes de tri du Québec. Tu peux remarquer que tous ces objets ne sont ni des emballages ni des journaux… On te rappelle que dans le doute, tu peux utiliser l’application Ça va où de RECYC-QUÉBEC !

#1. Un bac dans un bac ? ?

Apparemment que cette personne a mal saisit la signification de « bac à recyclage » : elle a carrément envoyé son bac au centre de tri ! En fait, on est censé dire « bac de récupération ». Bon, peu importe le nom, cette personne aurait sans doute fait la même chose pour se débarrasser de son bac brisé.

Crédit photo : Matrec

Pour info : Si ton bac est brisé, appelle ta municipalité : ils vont s’occuper de te le réparer 😉

#2. Bah, c’est en plastique, non ??

C’est vrai qu’un bac de récupération sur une ligne de tri, c’est encombrant. Au moins, ça n’arrive pas souvent. Mais parmi les gros trucs que les centres de tri reçoivent pas si rarement que ça : les toiles de piscine. Oui, c’est en plastique, oui ça « emballe » une piscine, mais non, ça ne va pas à la récup..

Non seulement c’est difficile à manipuler, mais imagine la quantité d’autres choses qui se mêlent dans la toile. C’est comme trouver un paquet de bas pris dans un drap contour dans la sécheuse !

#3. Ça ne rentrait pas dans ma poubelle… ?

… Ben ça ne rentrait sûrement pas plus dans ton bac de récupération ! Bizarrement, retrouver un fauteuil dans un centre de tri n’est pas un événement isolé… Quand on a demandé aux centres de tri de nous envoyer des images d’objets inédits, deux nous ont parlé de fauteuils…

Crédit photo : Récup Estrie
Crédit photo : Société VIA

Ces fauteuils ne se sont sans doute pas retrouvés dans des bacs résidentiels. Ce n’est pas rare que des gens malveillants jettent leurs gros déchets dans des conteneurs derrière des commerces, ni vu ni connu. Ç’aurait été plus simple d’attendre la collecte des encombrants de la municipalité.

#4. Ça sert à m’emballer, et parfois c’est en plastique… ça doit aller à la récup ??

Crédit photo : Société VIA

Plusieurs pensent que les textiles vont dans le bac de récup. Ce n’est pas rare que les centres de tri retrouvent des vêtements et autres bouts de tissus. Et contrairement aux encombrants, les vêtements peuvent se confondre avec les matières recyclables sur les lignes de tri : ils peuvent se rendre loin avant qu’on puisse les retirer !

Pires que les vêtements, certains croient que les couches vont à la récupération… Oui, c’est du plastique. Mais… sérieusement ?

#5. Invraisemblable ! Est-ce qu’on appelle la police ? ? ?

Celui-là bat des records. Les employés du centre de tri on dû faire le saut. On espère que ce mannequin provenait d’un commerce et non pas d’une maison résidentielle… À la défense de la personne responsable, l’application Ça va où ? de RECYC-QUÉBEC ne donne étrangement pas de résultat quand on cherche Mannequin…

Crédit photo : Matrec

Si jamais tu dois te débarrasser d’un mannequin brisé, mets-le à la poubelle… et pose-toi des questions.

#6. De quoi être mêlé ben raide ! ?

Une ligne de tri, c’est une série de convoyeurs et de machines mobiles. Mets de longs objets mous là-dedans, et tu auras un beau casse-tête à démêler ! Si tu as déjà ressorti des écouteurs à fil plein de nœuds du fond de ton sac à dos, tu peux imaginer à quoi ressemble une corde à linge sur une ligne de tri.

Si tu ne peux pas donner ou réparer ces objets, il faut malheureusement les mettre aux poubelles !

#7. Comment osez-vous ?

Tous ceux qui ont vu Histoire de jouets 3 savent qu’il est terrible de jeter ses jouets et toutous à la poubelle.

Crédit photo : Récupération Mauricie

Sûrement que ceux qui mettent leurs peluches à la récupération espèrent leur donner une 2e vie. Mais non, elles finiront dans une poubelle de toute manière.

#8. Le cauchemar des centres de tri

Comme les boyaux d’arrosage et les cordes à linge, les lumières de Noël et les rallonges électriques sont l’ennemi des centres de tri. Ces longs objets se prennent partout et peuvent arrêter ou même briser les appareils.

Quand tes vieilles lumières ne fonctionnent plus, mets-les de côté et apporte-les à l’écocentre quand tu le pourras !

Crédit photo : Récupération Mauricie

#9. Celle-là risque de te scier en deux

Les premières étapes d’un centre de tri sont souvent des tris manuels. Mettre un objet tranchant ou coupant dans le bac de récupération peut donc être très dangereux.

Crédit photo : Société VIA

Et de toute manière, pourquoi jeter une belle égoïne comme ça ! On espère que l’employé du centre de tri a au moins pu repartir à la maison avec son butin.

#10 Le lendemain d’une défaite des Canadiens

Il y a plus de personnes qu’on pense qui croient que le matériel de construction comme le bois et le béton vont à la récupération. Pourtant, ce n’est ni un emballage ni un journal/imprimé. Et ce n’est ni du plastique, ni du verre, ni du papier, du carton ou du métal.

Crédit photo : Société VIA

Ne te méprends pas, on peut valoriser les résidus de construction ! Mais il faut aller à l’écocentre pour ça.

#11. Complètement sauté ! Pourtant ça respecte la règle ! ?

Crédit photo : Société VIA

C’est pas faux, une bonbonne de propane est effectivement un emballage/contenant, et c’est en métal ! Mais bon, avec un peu de jugement, on peut comprendre que ça ne va pas à la récupération.

Pourtant, ce n’est pas rare de voir ces trucs explosifs sur une ligne de tri. Savais-tu que les camions de poubelle et de récupération compressent leur chargement pour maximiser le transport ? Eh bien, on a déjà vu des bennes de camion exploser et prendre feu à cause de bonbonnes de propane mises aux poubelles !

Comme les résidus dangereux et toxiques, il faut visiter l’écocentre pour s’en débarrasser.

#12. Plus dangereux qu’on le croit

Dans le doute, on jette parfois des trucs en espérant que ce sera recyclé. Dans le cas des appareils électroniques, on en consomme maintenant énormément et ça nous brise tout le temps le cœur de les jeter. Mais s’il te plaît, ne mets pas ça à la récupération : les batteries au lithium ont tendance à créer des feux sur les lignes de tri ! Whoops !?

Mais les électroniques ne vont pas pour autant dans la poubelle. Le réseau de récupération de la ARPE-Québec est déployé partout au Québec, et c’est là que tu dois rapporter tes déchets électroniques !

#13. Effacer les preuves ?

Hmm… on ne t’expliquera pas comment te débarrasser une arme de poing ici. Curieusement, l’application Ça va où sait quoi faire avec ça… Eh ben !

Crédit photo : Récup Estrie

Dans le cas ici, ce n’était pas de vraies armes à feu. Mais quand même, les employés ont dû sursauter !

Start typing and press Enter to search